À Bruxelles, rien ne vaut un beau chapeau !

Écrit par Leon Gabriel

La semaine dernière, la traditionnelle élection de Madame Chapeau a eu lieu à Bruxelles.

Madame Chapeau est l'une des activités qui donnent vie à la culture folklorique de la ville, et le magazine Ket était sur place pour découvrir cet événement haut en couleurs.

Quand on parle de folklore, on ne pense certainement pas à l'inclusion et à la fluidité des genres, si bien que souvent la répétition de vieilles traditions peut sembler loin des évolutions de la société actuelle... et pourtant.

Une pièce qui est devenue le folklore bruxellois

L'élection de Madame Chapeau est un peu différente de ce que le folklore nous propose habituellement, car elle célèbre un personnage typiquement bruxellois : Amélie Van Beneden, alias Madame Chapeau. Tout droit sortie de l'imagination de Joris d'Hanswyck et Paul Van Stalle, elle était l'un des personnages de la pièce de théâtre à succès "Bosseman et Coppenolle".

Depuis sa création en 1938, le rôle de Madame Chapeau est interprété par un homme qui se travestit. Son surnom vient de la réplique : " Je ne m'appelle pas Madame Chapeau, ce sont les canailles de mon strotje (ruelle à Bruxelles) qui m'ont appelée ainsi parce que je suis trop distinguée pour sortir en cheveux ! ".

Partie intégrante du folklore et du patrimoine bruxellois, Madame Chapeau a une statue à son effigie qui est visible rue du Midi au numéro 111.

Des candidats hauts en couleur

Fabrice Thiry est candidat cette année et explique son engagement "Je suis déjà candidat depuis plusieurs années, j'aime participer à cette élection pour faire vivre le folklore bruxellois. Vous savez, je suis homosexuel et je me sens le bienvenu tel que je suis dans le folklore bruxellois, je pense que cela ne pose aucun problème et je me sens ici à ma place".

Cette élection a été un grand succès, preuve d'un folklore vivant et ouvert sur le monde d'aujourd'hui.

Catégories

fr_BEFrench